La découverte du monde

Cet article sera probablement sujet à modification puisque notre projet va sûrement évolue au fil du temps.

Pierre fait du kite, et son rêve absolu est de tenir un tout petit bar sur la plage et de donner des cours de kite entre les cocktails. Moi de mon côté, je rêve de paysages sauvages, de sable blanc et de mer chaude pour faire des photos, et pourquoi pas une petite hutte en guise de studio. La Belgique pour ça c’est pas l’idéal.

Mais alors, où est-ce?

Au début de notre réflexion sur un départ, nous avions envisagé le panama, le Costa Rica, le Vietnam,… mais sans savoir ce qu’est vraiment la vie au quotient là-bas. Les prix des billets d avions ont un peu compromis notre prise de décision à l’époque, jusqu’à ce qu on se rendent compte qu’au final, ce n était pas possible de choisir un pays sans en connaître une multitude d’autres. De la nous sommes partis sur un projet de tour du monde, sans limite de temps.

Je vous ai déjà expliqué pourquoi nous avions choisi l option du bateau, mais ce que je ne vous ai pas dit, mais que vous avez peut être devine, c est que nous ne voulons pas être de grand navigateurs, faire les caps et faire demi tour des qu on aperçoit la terre. Notre projet consiste à rester proche des côtes le plus longtemps possible et à faire des traversées quand c est nécessaire.

En plus de cela, nous ne souhaitons pas aller dans les ports, et préférer le mouillage et pourquoi pas s’échouer sur une plage.

Une fois sur place, nous allons visiter les villes, faire du bénévolat, nous imprégner de la culture, rencontrer d’autres voyageurs,…

Pour l instant, nous ne prévoyons pas trop en avance, parce que cela nous obligerait à fixer des dates, ou des périodes, et nous ne voulons pas nous presser. Si. nous devons attendre une semaine que le bon vent se montre, nous le ferons, c est une question de sécurité. Ce sera un peu complique de prévoir les vacances de nos proches, mais la sécurité passe avant tout.

Et peut être qu’ un jour, on trouvera l’endroit qui nous donnera envie de ne pas partir. Et ce sera une autre aventure. Mais comme je l’ai dit, nous ne voyons pas si loin.

(Nous serions heureux d entendre vos périples ! )

Author